Tu n’aimes pas la techno. Tu n’as jamais aimé, ou su apprécier, et tu n’aimeras sans doute jamais, ces « Boums ! Boums ! » que tu n’imagines pas...