Avec sa quatrième de couverture qui évoque les « turpitudes hollywoodiennes » et des junkies et compare Los Angeles à un « enfer fétide », Sick City,...